fr
Accueil > Les ressources > Documents > « La transition, et si c’était le nouveau paradigme ? »
 

« La transition, et si c’était le nouveau paradigme ? »

 
10 janvier 2012
-----
Eric Luyckx transition -----
A télécharger :

Pas idiot. Ainsi pour le changement de paradigme, passer du « productivisme croissanciste » à (au choix) la « prospérité sans croissance », la « simplicité volontaire », la « démocratie écologiste », l’ « éco-deal »… le nouveau paradigme serait, en fait, le passage-même. « On ne résout pas un problème avec les idées qui l’on créé ». Belle question existentielle et épistémologique, non ? Donc, pas évident pour nous de sortir du cadre et de cerner ce futur autrement qu’en entamant le passage, en transit. Et, le temps de se défaire de ses valises, de supporter l’idée, que l’on avance au jugé, en considérant, de visions en horizons successifs, le déroulé d’une trajectoire constamment ajustée en réponse à la complexité de la topologie et de sa compréhension. Loin de l’approche command and control…

Encore faut-il se décider à bouger… C’est moins évident qu’il n’y paraît. Entre ceux « qui font semblant de » ou croient bouger, proférant leurs idées au-devant d’eux pour se stimuler en solitaires, persuadés – à la longue – qu’ils sont le changement, ceux qui ne voient rien venir – et donc pourquoi bouger, et ceux qui canent – la peur, les intérêts engagés… on regarde, fascinés, avancer l’hypnotique curseur du temps sur le graphique - toujours prophétique au fil des mises à jour- du rapport au Club de Rome. Plus que 2 ans ? 5 ? Allez, max 10 ! On se prendrait encore pour des Cassandres hystériques si les constats – scientifiques – n’étaient si clairs et sans appel, leurs indicateurs, presque tous au rouge et répétés en écho de toutes parts…

(lire la suite dans le document joint)

 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 20 juin 2017 Plan du site