fr
Accueil > Les ressources > Documents > Les Germes d’un Avenir Soutenable
 

Les Germes d’un Avenir Soutenable

 
31 mars 2010
-----
Eric Luyckx -----
A télécharger :
Les Germes d’un Avenir Soutenable
L’enquête 2009 sur le mouvement de la Transition au Royaume Uni

Le mouvement de Transition a pour vocation de mobiliser l’action d’une communauté et
stimule l’implication ainsi que la prise en main publique des enjeux liés au changement
climatique. L’objectif final est de parvenir à une Transition menant vers une économie moins
dépendante du pétrole (www.Transitiontowns.org). L’idée de Ville en Transition a été
développée à Kinsale (en Irlande) au cours de l’année 2005 par Rob Hopkins, enseignant en
permaculture. Il se sentait directement concerné par les répercussions du « Pic Pétrolier », ce
point culminant après lequel la production mondiale de pétrole commence à décroitre. Ses
étudiants élaborèrent un plan d’action vers une diminution énergétique. Celui-ci présentait les
différentes étapes pratiques susceptibles d’être mises en oeuvre par la ville de Kinsale, afin de
se préparer à un avenir où le pétrole ne serait plus « bon marché ». Le plan proposait des
« Transitions » vers des systèmes sociaux et techniques ainsi que des infrastructures plus
soutenables.

A partir de cette graine, un réseau d’initiatives citoyennes de Transition s’est rapidement
développé au Royaume-Uni ainsi qu’au niveau mondial. Désormais, le projet entend répondre
au double défi du changement climatique (la nécessité de diminuer les émissions de CO2) et
du pic pétrolier. La première Ville en Transition fut Totnes, en Angleterre, démarrant à
l’automne 2006. En février 2009, on compte 94 villes, villages et îles en Transition sur le
territoire britannique et plus de 40 projets en route aux quatre coins du monde, essentiellement
en Australie, Nouvelle Zélande et aux Etats-Unis (ibid.). Jusqu’à présent, le mouvement a
plutôt bien réussi à reproduire son modèle autour de projets menés par les communautés
(Hopkins 2008). En outre, le Transition Network Ltd constitue une organisation officielle qui
soutient et coordonne les activités au sein des groupes locaux (Hopkins and Lipman, 2009).
Cependant, malgré cette poussée fulgurante et la vague de visibilité positive dont le
mouvement a joui, il y a à ce jour très peu de recherches empiriques sur le développement et
les caractéristiques de ces initiatives, ni même sur les résultats obtenus et les difficultés à
surmonter. Ces informations se révèlent vitales pour la bonne continuité du mouvement, tant
pour les projets locaux que pour le réseau dans sa globalité. Afin de répondre à ce manque de
connaissances, ce travail met en lumière les nouveaux résultats empiriques ressortant de la
première enquête sur les initiatives de Transition au Royaume-Uni. Ce bref sondage aux
questions ouvertes et fermées a pour but de rassembler les informations de base sur les
origines, le développement, le caractère et le type d’activités des initiatives de Transition au
Royaume-Uni. L’enquête en ligne a été menée au mois de février 2009 à l’aide de courriers
électroniques envoyés aux coordinateurs des quelques 94 projets britanniques. Deux rappels
ont été envoyés et au total 74 réponses ont été comptabilisées (un taux exceptionnel de
réponses à 78,7%).

suite dans le pdf transmis par les Amis de la Terre

 
 
Forum : 2 messages (Pour répondre et intervenir sur les forums, inscrivez-vous via le lien dans la colonne de gauche)
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 4 octobre 2017 Plan du site